Qu'est-ce que le paracyclisme ?

Un mot d'explication

Le paracyclisme comprend toutes les disciplines cyclistes pour les coureurs handicapés. Parce que tous les handicaps ne sont pas égaux, il existe cinq disciplines dans le paracyclisme : le cyclisme (C), le handbike (H), le tandem (B), le tricycle (T) et le handicap mental (VE), divisées en différentes classes. La classe appropriée est déterminée par la capacité fonctionnelle du coureur, déterminée par un examen médical, ce que l'on appelle la classification.

La couleur du casque pendant la course en ligne indique dans quelle catégorie les coureurs évoluent (différentes couleurs de casque : voir guide technique).

Cela ne s'applique pas au contre-la-montre car un casque de contre-la-montre est également autorisé.

 

Handbike – H1 – H2 – H3 – H4 – H5 – H-Open

Un handbiker roule sur une bicyclette à trois roues qui est actionnée par les bras. Cela peut se faire en position allongée ou à genoux, en fonction du handicap. Comme pour le cyclisme, le handicap du coureur détermine la classe dans laquelle il évolue (entre un et cinq). H1 est la catégorie la plus lourde (lésion élevée de la moelle épinière) et H5 la plus légère (par exemple, amputation d'une jambe).

La classe H-Open est composée de personnes valides ou de personnes présentant un handicap non reconnu par la commission de classification.

 

Tricycling T1 – T2

Un tricycle est un vélo à trois roues, dont seule la roue avant est directrice. Il existe deux classes : T1 et T2. Les coureurs souffrant d'un handicap grave roulent dans la classe T1. Les coureurs présentant un handicap légèrement moins grave roulent dans la classe T2. Les deux classes sont des cavaliers présentant un trouble grave de la PC (par exemple, des spasmes). Le handicap est si grave que ces coureurs se déplacent sur un tricycle pour rester en équilibre.